A propos de nous

Plusieurs publications récentes démontrent l’impact positif d’une intervention plus rapide dans les troubles psychotiques et soulignent les conséquences potentiellement gravissimes d’un retard de traitement.

Le «Swiss Early Psychosis Project» (SWEPP) a été inauguré en 1999. Le but de SWEPP est de promouvoir la connaissance au sujet de la détection et du traitement précoce des troubles psychotiques, et d’améliorer la coopération entre les institutions nationales psychiatriques ainsi qu’avec les médecins privés. Le contact que SWEPP maintient avec des groupes internationaux travaillant dans ce domaine permet une mise à jour constante des connaissances issues de projets cliniques et scientifiques. Le rôle de SWEPP est donc de coordonner des formations, d’organiser des conférences et de favoriser les liens entre les experts suisses et l’ensemble des personnes travaillant dans le domaine de la santé mentale.

Commitée

Prof. Dr. med. Philippe Conus
Département Psychiatrie CHUV, Université de Lausanne, Clinique de Céry, Lausanne
(Président)

Dr. med. Anastasia Theodoridou
Psychiatrische Universitätsklinik Zürich

PD Dr. phil. Frauke Schultze-Lutter
Universitätsklinik für Kinder- und Jugendpsychiatrie, UPD Bern

Prof. Dr. Stefanie Schmidt
Universitätsklinik für Kinder- und Jugendpsychiatrie, UPD Bern
(Caissier)

PD Dr. phil. Erich Studerus
Fakultät für Psychologie, Universität Basel

Dr. med. et Dr. phil. Logos Curtis
Programme Jade (jeunes adultes avec troubles psychiques débutants), Genève

Dr. med. Marco Armando
Office médico-pédagogique, Genève

Statuts

SWEPP Statuts [PDF – 131 kb]

Les commentaires sont fermés.